92es Courses Int. Lauberhorn 14 - 16 Janvier 2022
Wengen

LE LAUBERHORN, LA MONTAGNE FATALE

Le jour le plus tragique de l’histoire de la course du Lauberhorn …

18 janvier 1991, l’entraînement pour la qualification se passe comme un entraînement final normal. Les 15 coureurs du groupe 1 se qualifient sans problème pour la course. Unique «victime»: Patrick Ottlieb, toujours avec les rapides lors de l’entraînement, fait une chute en dessus du Hundschopf .
 
A l’arrivée l’ambiance est détendue, les coureurs donnent des interviews. Il y a encore quelques concurrents dangereux au départ. Entre autre, Gernot Reinstadler, un des jeunes Autrichiens qui veut secouer les coureurs établis. Le fils de la skieuse Traudl Eder n’a pas encore 21 ans et montre beaucoup de talent.
 
Puis vient le moment que les personnes qui attendent la fin de la course dans l’aire d’arrivée ne pourront jamais effacer de leur mémoire. Reinstadler fait une faute de carre dans le S d’arrivée et vole à toute vitesse dans le filet de sécurité. Là, arrive ce que personne même dans ses pires cauchemars ne pourrait s’imaginer: Reinstadler reste pris avec la pointe de ses skis. Cela lui déchire littéralement le bas du ventre. Il laisse une grande traînée de sang jusqu’à l’endroit où il s’arrête.
 
Le choc est grand. Les gens n’ont pas le courage de regarder. Peu après, le médecin de la course, Bruno Durrer, qui a fait déjà beaucoup de sauvetages en montagne est auprès de la victime. L’accidenté est transféré immédiatement par hélicoptère à l’hôpital d’Interlaken. On nous dira plus tard que jusqu’à 20.00 heures il a perdu 35 litres de sang.
 
Peu avant 1 heure du matin, Frédy Fuchs reçoit du professeur Paul Günter d’Interlaken l’appel tant appréhendé. Gernot Reinstadler est décédé à 00.43 heures (après une opération de 6 heures) des suites de grandes pertes de sang dans la région du bassin.
 
Puis viennent les discussions sur la manière d’agir : annuler les courses oui ou non. A quatre heures et demie la décision est prise : Annulation. C’est une décision qui est supportée de tous, aussi des personnes qui ne l’ont pas prise mais qui sont quand même responsables. La FIS, la FSS et le comité d’organisation du Lauberhorn annonce l’annulation dans un communiqué commun et présentent leurs condoléances à la famille et à l’équipe autrichienne.
 
Lors de la course du Lauberhorn 92, le directeur de la Fédération Autrichienne de Ski remet un cristal aux gens de Wengen en remerciement pour l’annulation de la course par égard à Gernot Reinstadler et sa famille. Les parents dans la douleur ne feront jamais le moindre reproche aux organisateurs. Les membres de la famille visitent Wengen et Viktor Gertsch est  une fois par année hôte des Reinstadler et met des fleurs sur la tombe.
 
Une plaque commémorative à l’arrivée nous rappelle depuis 1992 l’accident tragique. La famille Reinstadler, une délégation de son lieu d’habitation et le pasteur de Piztal étaient présents à son inauguration.